L’an 2013 et le 20 juin, l’Association AFA-Bénin a été reçue par Madame le Ministre Chargé Des Relations Avec Les Institutions (MCRI) en son cabinet ministériel sis à Jonquet Cotonou.
L’AFA-Bénin était représentée par :

  • Maître Alexandrine SAIZONOU BEDIE, la Présidente
  • Maître Claire-Lise HENRY, la Secrétaire
  • Maître Olga ANASIDE, la Trésorière>

Madame le Ministre, Maître BASSABI avait à ses côtés

  • Madame IDRISSOU S. Lékiatou, Assistante du Ministre,
  • Monsieur EDJALOWE Comlan, Directeur chargé de la dynamique sociale,
  • Monsieur YOLOU BAMISSO, Directeur Général du Centre de Promotion de la Société Civile.

Dans un premier temps, après les présentations d’usage, Maître SAIZONOU BEDIE a présenté l’AFA-Bénin.
Elle a par ailleurs exposé brièvement les objectifs de l’AFA Bénin, à long et à moyen terme, à savoir : la promotion de l’éthique dans les professions libérales, la défense des droits de l’enfant et de la femme, à travers la vulgarisation des textes (recensement et actualisation des textes…), la sensibilisation, la mise en œuvre de mécanisme de protection de la femme et de l’enfant, l’institution des semaines de la femme et de l’enfant en rupture avec la société, la création de centres d’écoute, etc.
La présidente a été appuyée par la secrétaire et la trésorière.
Le Directeur chargé de la dynamique sociale et le Directeur du Centre de Promotion de la Société Civile ont présenté chacun son institution.

  1. Concernant la Direction Chargée de la Dynamique Sociale
    Le Directeur a précisé que cette structure s’occupe de l’accompagnement de l’initiative associative.
    Il a mis l’accent sur la nécessité pour les associations ou ONG de s’inscrire au Ministère.
    La procédure d’inscription a été décrite et il en ressort qu’il faut avoir trois années d’existence avant de s’inscrire sur la base d’un rapport d’activités. L’agrément du ministère intervient un an après.
    Après trois années d’activités assidues l’AFA-Bénin peut donc constituer un dossier pour un accord cadre. Cet accord cadre permettra à l’AFA d’être sélectionnée pour participer à des séminaires et colloques internationaux, nouer des relations avec des structures internationales, etc.
    Le MCRI encourage les structures qui s’entendent pour travailler en synergie a-t-il précisé.
    L’information a été donnée que le MCRI a engagé des travaux pour assainir le cadre juridique de la loi 1901 sur les associations, dans le but de protéger, d’inciter et de promouvoir l’initiative associative. Il s’agit de la création d’un cadre juridique adapté aux réalités de notre pays, de faire voter une loi nationale sur les associations.
    L’AFA sera invitée à participer à ces travaux, selon le Directeur chargé de la dynamique sociale.
    Le ministère décerne des titres aux associations inscrites qui se sont fait remarquer par leur sérieux.
  2. Le Centre de Promotion de la Société Civile
    C’est un centre qui est une plateforme d’échange avec les organisations de la société civile. Il est sous la tutelle du MCRI, mais dispose d’une autonomie financière.
    Le Directeur de ce centre a informé que l’une des actions phares du Ministre BASSABI est l’élaboration d’une base de données sur les organisations de la société Civile.
    Il a conseillé à l’association de s’inscrire dès maintenant dans la base de données.
    Le Ministre lui a demandé de procéder à l’inscription sans attendre.
    L’inscription dans la base de données donne une crédibilité aux organisations de la société civile (SC).
    Le Directeur du centre a fait remarquer qu’il n’existe pas beaucoup d’associations professionnelles dans le domaine de la femme et de l’enfant.
    Notre association pourra donc aider le centre à animer cette plateforme.
    Le centre s’occupe par ailleurs de rechercher les informations dans l’intérêt des organisations de la SC, de les aider à monter les dossiers.
    Il s’occupe aussi de la formation.
    Le chantier à explorer est vaste a dit le Directeur.
  3. Le Ministre
    Madame le Ministre a mis l’accent sur les opportunités qui existent en insistant sur le partenariat que l’AFA peut nouer avec le ministère, en passant d’abord par l’inscription dans la base de données.
    Elle a promis d’orienter l’UNICEF vers notre association.
    Elle nous a conseillé de présenter l’AFA Bénin au ministère de la famille.
    La rencontre qui était très conviviale a pris fin par un en-cas offert par Madame le Ministre.